La Vallée de la Seine

Un espace stratégique pour l’attractivité et le développement économique national
La Vallée de la Seine dessine la métropole mondiale de Paris à la mer, reliant Paris, Rouen, le Havre et les territoires dynamiques de la Normandie et de l’île-de-France. Cet axe économique, social et culturel, ouvert sur une façade maritime qui le relie au monde est un territoire privilégié en faveur du rayonnement national en Europe et dans le monde.
Lien fédérateur de l’Ile-de-France et de la Normandie, rassemblant 15 millions d’habitants et 7 millions d’emplois, le territoire de la Vallée de la Seine réunit de grandes agglomérations, structure un maillage dense d’unités urbaines et constitue l’articulation indispensable à l’ouverture maritime de la « ville-monde » qu’est la métropole parisienne. Particulièrement cohérent, ce territoire inter-régional affirme une réelle singularité à l’échelle européenne, voire mondiale. Cet espace stratégique bénéficie d’un fort potentiel de développement lié à son offre portuaire (ports maritimes et fluviaux) et logistique, outils incontournables pour s’intégrer à l’économie mondialisée, aux forces de recherche et d’innovation présentes sur le territoire, au dynamisme et à la diversité de son économie, mais aussi à la richesse de son patrimoine naturel, historique et artistique.
L’un de ses grands atouts est d’être un bassin industriel de premier plan, offrant des opportunités pour expérimenter une écologie industrielle et une économie circulaire. Sa vitalité économique repose sur la diversité des filières présentes sur son territoire ; numérique, logistique, automobile, chimie-santé, aéronautique et spatiale, agro-alimentaire, énergie, valorisation des déchets, ce qui génère près d’un tiers du PIB national. La structuration des activités portuaires et logistiques y est donc un enjeu majeur, tout comme la préservation et la mise en valeur d’un riche patrimoine naturel, culturel et historique forgeant l’identité de ce vaste territoire. La Vallée de Seine offre des sites touristiques exceptionnels, à fort rayonnement international (Le Havre Patrimoine mondial de l’Unesco, la Normandie Impressionniste…).
L’enjeu est d’apporter une cohérence d’ensemble à ce vaste espace stratégique, conciliant développement des fonctionnalités économiques, urbaines et industrielles, avec la préservation et mise en valeur culturelle, environnementale et paysagère de la Vallée de la Seine.

Schéma stratégique pour l’aménagement et le développement de la Vallée de Seine et Contrat de Plan Inter-régional Etat/Régions (CPIER)
Les atouts de la Vallée de la Seine, reconnus tant sur le plan économique, industriel, que sur les plans culturels, touristiques, et environnementaux… sont autant de leviers pour développer l’attractivité du territoire. Les activités directement liées au fleuve, le transport, le fret et la logistique, le  tourisme sont l’armature de ce développement au travers d’une stratégie renouvelée portée par tous les acteurs et à toutes les échelles. 
Dans la continuité des réflexions sur le « Grand Paris » initiées par Antoine Grumbach en 2009, les villes et agglomérations de Caen, du Havre, de Rouen, du territoire de la Seine-Aval en Île-de-France, et de Paris ont souhaité travailler ensemble au développement de la Vallée de la Seine. Cette volonté a fait naître une véritable ambition collective, suscitant la mobilisation de tous les acteurs de l’Axe Seine, en particulier l’Etat, les collectivités territoriales, les acteurs économiques, les ports et les CCI. 
Le gouvernement a identifié, par décret du 22 avril 2013, le développement de ce territoire comme un enjeu d’intérêt national. Il s’agit de réunir la Normandie et l’Ile-de-France autour de plusieurs défis partagés :
-Renforcer le réseau portuaire, maritime et fluvial ;
-Structurer un système logistique multimodal performant ;
-Consolider les filières industrielles interrégionales ;
-Conforter les coopérations au sein de l’enseignement supérieur, du tourisme et de la culture ;
-Utiliser de façon optimale un espace densément occupé.
La Délégation Interministérielle au Développement de la Vallée de la Seine (DIDVS) et les Régions Haute-Normandie, Basse-Normandie et Ile-de-France ont co-produit le Schéma stratégique qui fixe ces grandes orientations d'aménagement et de développement économique à l'horizon 2030.
La mise en œuvre opérationnelle des orientations du Schéma stratégique est portée par un Contrat de Plan Interrégional Etat-Régions (CPIER) « Vallée de la Seine » signé le 25 juin 2015 et qui couvre la période 2015-2020.
Le CPIER développe une stratégie d’ensemble articulée autour de trois axes :
1- La gestion de l’espace et le développement durable,
2- La maîtrise des flux et des déplacements,
3- Le développement économique, l’enseignement supérieur et la recherche.
Les six Agences d’Urbanisme du territoire – APUR, AURH, AUCAME, AUDAS, IAU-IDF et AURBSE- accompagnent depuis l’origine cette dynamique et ont formalisé leur partenariat par différentes publications et par la signature d’une charte de coopération en novembre 2014.

Dates clés du Territoire de la Vallée de la Seine:




HAROPA, l’alliance portuaire de l’Axe Seine
Le développement de la Vallée de la Seine est étroitement lié au dynamisme  de son activité portuaire fluviale et maritime. Reliant l'Ile-de-France et la Champagne à la mer du Nord, la Seine est la voie navigable la plus fréquentée de France avec plus de 20 millions de tonnes de marchandises qui y transitent chaque année. Porte d’entrée majeure de la France, la Vallée de la Seine relie deux ports maritimes puissants et le premier port fluvial mondial dans le domaine du tourisme. Fort de ce potentiel, les ports du Havre, de Rouen et de Paris ont souhaité mettre en œuvre une collaboration étroite, qui s’est traduite par la création en 2012 du groupement portuaire HAROPA, premier ensemble portuaire français, dont le volume d’activité le hisse dans le Top 5 des ports nord européens avec plus de 91 Mt en 2015.
Aux termes des réformes portuaires engagées en 2008, les trois grands ports de l’Axe Seine, Le Grand Port Maritime du Havre, Le Grand Port Maritime de Rouen et le Port Autonome de de Paris, ont décidé d’étendre leur collaboration en se rassemblant au sein du groupement d’intérêt économique (GIE) « HAROPA » le 16 janvier 2012. Le GIE rassemble les fonctions tournées vers le développement des ports : stratégie, développement industriel et commercial communication, réseaux de desserte terrestre. 
L’ambition de HAROPA est de contribuer à faire de l’Axe Seine un système logistique majeur en Europe, compétitif et durable, au service des entreprises et des territoires. Cette ambition, qui doit permettre de développer l’emploi et la valeur ajoutée, s’inscrit pleinement dans le cadre des actions visant à développer le territoire de la Vallée de la Seine.
A la fois porte d’entrée sur le monde et moteur de l’économie régionale, HAROPA se donne un double objectif : faire basculer des chaînes logistiques européennes sur l’Axe Seine en desservant un hinterland très large, français et européen, mais aussi offrir des solutions alternatives, massifiées et durables, à des acteurs régionaux. La première dimension insère les ports de l’Axe Seine dans un terrain de jeu mondial, et contribuent à la compétitivité de notre pays. La seconde dimension confère à HAROPA un rôle majeur dans la mise en place de chaînes logistiques régionales.


L’appel à projets innovants « Réinventer la Seine »
Afin de contribuer à la dynamique du territoire, et en s’appuyant sur l’expérience de « Réinventer Paris », la Ville de Paris, la Métropole Rouen Normandie et la Communauté d’Agglomération du Havre ont décidé de la mise en œuvre d’un appel à projets innovants à l’échelle de l’Axe Seine.
L’appel à projets « Réinventer la Seine » consiste à proposer des sites tout le long de l’Axe Seine, à occuper, animer, louer ou acheter à travers la mise en œuvre de projets innovants. Cette approche multi-sites doit contribuer à révéler et concrétiser l’Axe Seine : les collectivités et les ports de l’Axe Seine lancent le défi à des architectes, entrepreneurs, artistes, etc., d’inventer de nouvelles façons de vivre, de travailler, de se déplacer sur et au bord de l’eau, en s’appuyant sur ces différents sites. L’innovation et le fleuve deviennent ainsi les deux fils rouges pour inventer la métropole du XXIe siècle, de Paris au Havre, en passant par Rouen.
Dans le cadre de la mise en œuvre du Schéma stratégique pour l’aménagement et le développement de la Vallée de Seine, un processus de labellisation a été engagé afin de soutenir des expérimentations. La définition d’un label propre à la Vallée de la Seine a pour objet de renforcer son identité, afin de la rendre plus lisible au sein du territoire lui-même et à l’extérieur. L’appel à projets « Réinventer la Seine » bénéficie du label « Vallée de Seine ».




#reinventerlaseine